maandag 4 juni 2012

6eme Assises Internationales du Roman in Lyon

Voor de zesde keer dit jaar werden in Lyon de Assises Internationales du Roman gehouden, een week van ontmoetingen, discussies en interviews met grote internationale auteurs, wetenschappers, musici en acteurs, georganiseerd door de Villa Gillet en Le monde. Drijvende krachten achter het geheel zijn Guy Walter, directeur van Villa Gillet, en Raphaëlle Rérolle, verbonden aan Le monde. Van 28 mei tot 3 juni werden er tientallen fora gehouden met het overkoepelende thema 'Penser pour mieux rêver'. Er kwam een veelheid van thema's langs: La question de la vérité (met Catherine Millet, Lydia Flem en Camille Laurens), Corruption en violence politique (met Emmanuel Dongala, Alaa El Aswany en Juan Gabriel Vasquez) en zo kan ik nog wel even doorgaan. Van Peter Nadas tot Zakhar Prilepine, van Jean Hatzfeld tot Frederick Wisemann, van Luis Sepulvade tot Helen Oyeyemi, van Javier Cercas tot Douglas Kennedy, van Zoya Pirzad tot William T. Vollmann, ze waren er allemaal om hun licht te laten schijnen over een thema.
Kijk voor het hele programma op http://air.villagillet.net/
Dit jaar was ik uitgenodigd, samen met Nils Ahl, de ronde tafel over L'écriture de la sexualité te leiden, met de Amerikaan Nicholson Baker, de Zweedse Sara Stridsberg en de Franse schrijfster Céline Minard en de Sade-specialist Eric Marty.





Nicholson Baker, is een Amerikaanse auteur, geboren in New York, een filosoof, musicus en docent poëzie, die een groot aantal titels op zijn naam heeft staan, romans en essays. Doorgaans karakteriseert men zijn stijl als 'miniaturistisch'. Hij streed, met succes, tegen de vernietiging van bibliotheekboeken sinds de intreding van het digitale tijdperk. Tonnen kranten zijn van de vernietiging gered. Hij is ook een 'dirty book writer'. Zijn roman Vox uit 1992 gaat over 'telephone sex', zijn boek Fermata over een man die de tijd stil kan zetten en die gave gebruikt om vrouwen te ontkleden. Zijn recent in het Frans verschenen boek House of holes is pure pornografie, zij het dat de duistere en wrede kanten van porno niet in zijn boek voorkomen. De lezer komt terecht in een attractiepark van sexuele fantasie, een park waar porno onschuldig vermaak is, ver weg van geweld of wreedheid, voor zijn personages een luilekkerland van pornografie. Eerlijk gezegd had ik dit boek na 10 bladzijden wel gezien. De man is verlegen, sympathiek en krijgt bij het minste of geringste rode konen. Beetje bang voor 'embarrassing questions' was hij - tja, dat krijg je als je zulke boeken schrijft.
Baker introduceerde ik in het Engels, de anderen in het Frans, me baserend op een paar steekwoorden:







Over Céline Minard 
L'année dernière la revue Le matricule des anges a caractérisé Céline Minard comme l 'enfant terrible de la littérature française contemporaine.  8 ans, 8 livres, dont le dernier So long, Luise date de 2011. Pour une lectrice néerlandaise le livre déstabilise, il m'a fallu parfois un dictionnaire, 'jactance' qu'est ce que cela veut dire - heureusement j'ai compris après que ce terme là a fait réfléchir pas mal de lecteurs français également. De quoi s'agit-il? D'une femme qui écrit son testament, d'une femme-écrivain qui écrit à son amante, une femme-peintre avec qui elle a passé une grande partie de sa vie, une femme qui est une escroque, qui a trahi, qui révèle des secrets de sa vie et qui se remémore une vie sexuelle et amoureuse plein d'émotion.
C'est dire beaucoup et rien dire en même temps. Avec Céline Minard on entre dans un univers inconnu, où tout est différent de ce que l'on pense, où rien n'est normal. C'est un univers plein de surprises, plein de récits incroyables, riche en images et en imagination. Dans ce livre testamentaire il y a un fil rouge du fantastique, on y rencontre des créatures fantastiques qui sont aussi réelles que ses propres voisins.   
Céline Minard échappe à toute définition de genre, de forme et de language connu. Elle a fait des études de philosophie, elle aime l'histoire des sciences, elle est née à Rouen. Avec So long, Luise elle a écrit un roman qui déstabilise, subversif, un roman testament, un conte de fée, un roman absurde et fantastique, qui ne ressemble à aucun autre.




Over Sara Stridsberg
Les variations Dolores est le sous titre de Darling river, le roman de Sara Stridsberg, traduit du suédois. Le livre nous présente des variations autour du thème de Lolita, indique le sous titre, mais le titre Darling river me parait plutôt trompeuse: il n'y a aucun darling dans le livre, en tout cas pas dans le sens qu'on lui donne habituellement. Dans ce troisième roman de l'auteur très connu dans son pays, on suit plusieurs personnages qui sont en dérive, qui partent, qui souffrent, qui cherchent à donner un sens à leur vie. Cette vie a mal commencée: la mère est partie, la femme aimée a pris la route, l'enfant qu'on a eu n'est pas aimé. Il y a Lo, la fille, la jeune femme qui accompagne son père violent en voiture, la nuit, en dormant et en mangeant derrière lui. Il y a un homme dans le jardin des plantes qui essaie à apprendre à dessiner un chimpanzee, cette grande femelle avec laquelle il aimerait bien faire l'amour.  Il y a 'la mappemonde maternelle', l'encyclopédie et le livre des morts - autant de chapitres qui sont d'un côté poétique et d'une langue magnifique et d'autre part horribles. Horribles par la souffrance des personnages, par leurs esprits dérangés, leurs vies qui finalement ne mènent à rien. L'enfance y est noire et la phase adulte n'arrange pas les choses. Alcoolisme, violence, inceste, pédophilie, amoralisme complet - ce sont des thèmes durs qui sont traités d'une façon poétique. D'où le dérèglement, d'où la malaise du lecteur, d'où l'extrème originalité de ce livre.




Over Eric Marty
Dans son livre Pourquoi le XXe siecle a-t- il pris Sade au sérieux? Eric Marty explore quel rôle Sade a joué dans l'oeuvre des penseurs et philosophes français du XXe siecle. Bataille, Blanchot, Foucault, Lacan, Deleuze, Sollers, Barthes - tous se sont intéressé à Sade, tous ont été influencé par lui et tous ont été d'une certaine maniere profondément fasciné par lui. Qu'est-ce qu'ils cherchent chez Sade, comment l'approcher moralement, dans quel mesure Sade annonce ou préfigure le nazisme? Est-il le precurseur du fascisme? Quels sont les contradictions dans ce parcours? Sade est d'une certaine manière une figure centrale très francais dans la philosophie francaise ét dans la tradition littéraire francaise. Pourquoi le prend-on si au serieux - en France? 
Marty est professeur de litt contemp à Paris VII. Il a travaillé sur l'oeuvre de Gide, il a soutenu son thèse de doctorat sur le Journal de Gide, publié alors dans la Pleiade.  Il a publié des livres sur Genet, René Char, et publié un roman, Sacrifice, chez Le Seuil. Mais il s'intéresse également a la philosophie contemporaine, a publié par ex sur Lacan et Louis Althusser.

Van Baker en Stridsberg zijn Nederlandse vertalingen verschenen, Minard is volstrekt uniek, maar ik vrees zo goed als onvertaalbaar, het werk van Marty is voor de specialist.

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen